Pourquoi la CGT mise-t-elle sur l’imagerie médicale ?

Le secteur de l’imagerie médicale promet une croissance de l’ordre de 7% par an dans les prochaines années. Des progrès technologiques considérables y sont attendus, susceptibles de conférer à ceux des opérateurs qui les développeront des avantages certains sur un marché mondial évalué à près de 30 milliards d’euros. Les grands électroniciens mondiaux ne s’y trompent pas, à l’exemple de Samsung, Sony et nombre d’autres, qui multiplient les acquisitions dans le médical, marché moins volatil que celui des télécoms grand public.

Mais les avancées technologiques, ça se bâtit en amont, et en lien étroit avec les utilisateurs que sont les professionnels de santé, en prenant en compte les besoins qu’ils expriment. Saisissant l’opportunité des journées nationales de la radiologie qui se tenaient à Paris en octobre dernier, la CGT Thales s’est donc adressée aux radiologues. Le tract diffusé à cette occasion montre que Thales dispose d’ores et déjà de points forts dans le secteur, à commencer par la position de leader qu’occupe Trixell dans les détecteurs : un examen radiologique sur deux réalisés dans le monde met en oeuvre des détecteurs Thales. Cette position enviable de leader du marché de l’imagerie radiologique est le fruit d’un important effort de R&D poursuivi dans la durée, d’unités de fabrication performantes, d’une présence continue de plus de cinquante ans sur le bassin grenoblois où les entités Thales sont parfaitement intégrées dans un tissu universitaire et scientifique très actif.

Au-delà, les technologies que Thales met en oeuvre qu’il s’agisse d’acquisition et de traitement du signal et de l’image, de stockage et d’archivage de données ou encore d’outils de simulation 3D sont susceptibles de nourrir le développement l’imagerie médicale. A condition que la direction du groupe en manifeste la volonté et organise les synergies nécessaires. Jusqu’ici, elle n’en a rien fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse email reste confidentielle. Merci d’entrer votre nom, email et votre commentaire.