Auteur/autrice : Imagerie d'Avenir

Quel que soit le milieu ou le type d’armée considérée (air/terre/mer) le militaire au combat est confronté à des situations handicapantes : Le pilote de chasse est « paralysé » par les variations de pression lié aux G[1], et risque à tout moment de s’évanouir, le chef de char enfermé dans son engin blindé est « aveugle et sourd », le fantassin de base malgré son barda de 35 kg, son fusil de précision de 8 kg, … est contraint de devoir se mouvoir prestement et d’agir, le chef de section est débordé pour un volume énorme d’informations, hétérogènes, avec des ordres parfois contradictoires ou…

Lire davantage

Par Jacques Adamski – Secrétaire général du CH Roubaix, ex responsable du collectif national informaticiens de l’Union Fédérale des Médecins Ingénieurs Cadres et Techniciens, CGT (UFMICT-CGT) Les années 80 Dans les années 80, l’informatique hospitalière était limitée à la paye, à la facturation. L’informatique était gérée par les CRIH (Centre Régionaux d’Informatique Hospitalière), les développements étaient pour la plupart nationaux et réalisés par le CNEH (Centre National de l’Expertise Hospitalière). Chaque hôpital contribuait, par le biais d’une cotisation, au fonctionnement de ces centres. Les CRIH développaient aussi des solutions, orientées télétraitement et les mettaient à disposition des hôpitaux ou d’autres…

Lire davantage

La situation mondiale fait déjà état d’une hégémonie des mastodontes Amazon, Microsoft et Google en termes d’offre Cloud, pourquoi s’associer à l’un des 3 monopoles pour « construire un Cloud Européen indépendant » ? La longueur de la cuiller n’y fera rien, il s’agit bien de « souper avec le diable », le Cloud European Act du commissaire européen Thierry Breton (et ancien patron de THOMSON ou d’ATOS) est très mal parti … Nous dénonçons ici ce double langage, cette contradiction entre les déclarations de principe et les actes. Il est urgent de se rassembler pour définir une autre approche et une autre offre. Il…

Lire davantage

Structurer une filière française de l’imagerie médicale Une initiative ambitieuse s’appuyant sur le réseau innovant d’entreprises présentes sur le territoire ainsi que sur les grands laboratoires de recherches pour rétablir du lien entre utilisateurs finaux, R&D et industrie et pour favoriser le développement des PME et des ETI !La création de lieux d’émulation, fédérateurs, accélérateurs d’applications concrètes, mettant à la disposition de tous, les capacités technologiques et juridiques, des moyens de prototypage et d’industrialisation, permettrait de transformer les innovations technologiques en produits utiles et adaptés aux soignants. Nemoxis : La radiologie de demain Projet d’imagerie nomade NEMOXIS : développer des…

Lire davantage

Premières avancées, premières victoires… La CGT se bat depuis plusieurs années au sein du Conseil National de l’Industrie, pour la réindustrialisation de la France. La CGT Thales a pris très tôt toute sa part dans cette démarche autour de l’imagerie médicale. C’est ainsi qu’après un travail intense d’explication, d’analyse et de propositions, un projet structurant concernant l’imagerie médicale a été inclus dans l’avenant du contrat de filière industries et technologies de la santé 2021/2022. Cette avancée majeure ouvre deux perspectives concrètes :sur le plan national, Thales se trouve aux avant-postes pour jouer un rôle essentiel dans le déploiement de la…

Lire davantage

Le traitement consistera à irradier le patient avec des faisceaux d’électrons de forte énergie durant une très courte durée en préservant les tissus sains, à la différence de la radiothérapie conventionnelle. Premier prototype de machine en France (accélérateur d’électrons) permettant l’application préclinique de la flashthérapie externe sur des patients. L’outil industriel de Thales est bien adapté à la production de tels accélérateurs (maitrise des processus physiques et de leur implémentation dans des machines de haute énergie).THALES possède la maîtrise technique et industrielle dans la conception d’un système d’imagerie par rayons X par tomographie nécessairement intégré à un tel équipement.Un tel…

Lire davantage

2012 Lutte régionale contre l’annonce d’une cession de la branche radiologie. Le projet est abandonné en septembre, la coordination Thales crée le Collectif Imagerie d’avenir. 2013 Création du bulletin Imagerie d’avenir. Le n°1 « radiographie d’une industrie d’avenir » est distribué à la Conférence Parlementaire Avenir & Système de santé.• Rencontres du collectif Thales : avec le responsable pôle imagerie du CHU de Grenoble, avec AVIESAN (Alliance pour les sciences de la vie de la santé) et son PDG André Syrota spécialiste de l’imagerie, avec le directeur de la stratégie, recherche et innovation du ministère de la recherche.Bulletin Imagerie d’avenir n°…

Lire davantage

Premières avancées,premières victoires… Une étape vient d’être franchie dans ce sens par l’équipe de R&D de Thales AVS Moirans avec une première brique technologique « Connected Radiology ». Ce produit est orienté vers la maintenance prédictive des équipements de radiologie. Le but étant de collecter les données techniques issues des dispositifs médicaux, de les stocker sur un cloud sécurisé et de les traiter en temps réel. Conçu à l’origine pour traiter en particulier les détecteurs Trixell, du fait de la fiabilité de ces détecteurs, le projet s’est rapidement orienté vers l’intégration de détecteurs concurrents et de générateurs X de nos clients…

Lire davantage

Alors que le gouvernement pointe la négligence des agents hospitaliers, nous pensons que la sécurité informatique de nos hôpitaux tient surtout à trois éléments : le matériel donc des composants produits de source sûre, les logiciels spécifiques (non développés par les GAFAM) mais à coût supportable, et l’architecture des systèmes d’information de santé qui doit être conçue pour et avec les utilisateurs afin de répondre à leurs besoins précis. Ils doivent permettre le partage des données sans compromettre leur confidentialité. En résumé, il faudrait fabriquer du matériel presque sur mesure mais commun à tous les établissements, dont le stockage compartimenté…

Lire davantage

Voici le projet élaboré par le collectif Imagerie d’avenir et déposée par Philippe Martinez lors de la session du Conseil National de l’Industrie (CNI) et par Franck Perrin au Comité Stratégique de Filière Santé (CSF S) Le rapport PIPAME1 de 2011 concernant les dispositifs médicaux pointait les faiblesses de la filière des technologies de la santé, principalement l’absence de grande entreprise leader sur le marché français et international, capable de fédérer et d’entraîner l’ensemble des acteurs de la filière, du développement à la production. La situation n’a pas évolué en ce sens : recherche de qualité, Start up innovantes se…

Lire davantage