Qui sommes-nous ?

Un collectif composé d’ingénieurs Cadres Techniciens syndiqués à la CGT, d’universitaires et chercheurs sensibilisés aux questions industrielles, de santé et de développement territorial.

Que visons nous ?

Développer une filière industrielle d’imagerie médicale et autres technologies de la santé qui font aujourd’hui défaut à la France. C’est le projet que la CGT Thales, les fédérations CGT de la métallurgie, de la santé, de l’action sociale et de la recherche ont décidé de bâtir.

L’objectif de ce site est principalement d’informer, de partager et de réfléchir aux besoins et aux moyens à mettre en œuvre pour reconquérir la filière.

Comment ?

La CGT Thales y travaille depuis 2012 suite à la bataille menée pour conserver une branche médicale dans Thales à Moirans. Au sein du Conseil National de l’Industrie, l’imagerie médicale a été un des axes de ré-industrialisation de la France. Après 10 années de travail intense, (rencontres et débats dans les hôpitaux, colloques professionnels ou institutionnels), un projet structurant est inscrit dans l’avenant du Comité de Filières Industrie et Technologies de la Santé (CSF-ITS) pour l’imagerie médicale. La CGT veut aller au-delà de l’imagerie.

Avec vous !

Le projet CGT ambitionne de mettre en relation les différents acteurs du domaine entre eux, pouvoirs publics, filières industrielles, CHU, instituts de recherche, sur la base de projets concrets, et de s’appuyer ainsi sur l’expertise de chacun.

Vous connaissez toutes et tous les ressources de votre métier, vous imaginez les potentialités qu’il recèle qui pourraient être sources de nouvelles technologies duales… Faites nous part de vos idées, discutez-en autour de vous. Soyons créatif, innovons pour la santé ! 

Nos objectifs concrets

La reconquête d’une filière essentielle pour notre souveraineté sanitaire

Pour coopérer, il faut exister. Or, depuis la vente de la Compagnie Générale de Radiologie de Thomson à General Electric en 1994, la France est dépourvue d’un acteur majeur dans le domaine de la santé. La crise COVID a montré l’étendue de notre dépendance, mais aussi, un potentiel de force endogène prête à ce mobiliser .

La création et le développement d’emplois qualifiés dans des métiers structurant pour l’avenir

La création et le développement d’emplois qualifiés dans des métiers structurants pour l’avenir. Le secteur de l’imagerie médicale promet une croissance de l’ordre de 7% par an dans les prochaines années. Des progrès technologiques considérables y sont attendus, susceptibles de conférer à ceux des opérateurs qui le développeront des avantages certains sur un marché mondial évalué à près de 30 milliards d’euros.

Recréer un lien avec les professionnels de la santé pour les doter d’outils conformes à la pratique de leurs métiers

Les professionnels de santé exercent leurs métiers au plus près des besoins des patients. Experts dans leurs disciplines, ils sont porteurs de ces besoins ainsi que des attentes de progrès thérapeutiques. Ces besoins et attentes doivent guider la recherche pour déboucher sur des produits et des applications nouvelles capables d’y apporter des réponses. En matière d’imagerie médicale, les besoins qu’ils expriment sont de trois ordres au moins :

  • Maîtrise de la dose sans altérer la qualité de l’image ou l’acquisition des données ;
  • Traitement de l’image permettant en particulier une reconstruction 3D rapide ;
  • Développement d’outils légers, compacts et mobiles pour les interventions à proximité des malades et les situations d’urgence ;
  • Mise en place et déploiement de systèmes d’information, d’échange, d’archivage et de partage des données numérisées (notamment d’images) au sein des hôpitaux et de la chaîne de prise en charge et de suivi du patient.

S’y ajoutent les perspectives offertes par les outils de simulation 3D tant pour la formation des professionnels de santé que pour la simulation d’interventions chirurgicales complexes ou encore pour tester virtuellement l’effet des thérapies ou dans le développement de la cobotique.

Autant de domaines dans lesquelles les technologies Thales développées souvent avec d’autres finalités, peuvent apporter des solutions innovantes.

Obtenir une véritable gestion et traitements de la donnée sécurisée

Si les sociétés états-uniennes envahissent ce marché, elles finiront par imposer leur point de vue économique et leur philosophie du soin. L’exceptionnalité française intéresse les big pharma, on est devant un problème à la fois de protection des systèmes d’information et de l’information elle-même, dans l’intérêt général actuel et futur de notre pays. Outre les questions de santé et d’autres aspects de la vie privée, les données     publiques françaises sont identifiées comme source de valeur pour les entreprises,   avec des risques de marchandisations outrancières possibles. 

Participer à la refondation du lien entre système sanitaire et l’industrie française

Se doter de nouveaux outils de gestion et d’organisation centrés sur l’Homme et tournés sur la pleine réalisation du métier : soigner !

Il faut pour ce faire avoir une industrie de proximité dotée de moyens permettant la participation active des professionnels du soin et des associations de patients. Cette visée est au cœur de la proposition portée par la CGT au CSF-ITS

Tirer les enseignements des échecs et donner aux personnels soignants et de l’industrie médicale de véritables pouvoirs d’intervention et de contrôle sur la filière.