Direction Générale Thales – Syndicat CGT : Une rencontre intéressante

Le 25 novembre 2013, une délégation de la CGT était reçue par le Directeur de la Stratégie et le Directeur Technique du groupe. Nous avons présenté notre démarche, nos analyses ainsi que nos demandes, en particulier la mobilisation de l’expertise du Groupe.
En préliminaire, Hervé Multon a tenu à préciser : « Thales ne sera jamais Siemens ou Philips, mais en partant de nos activités tournées vers le médical on peut monter dans la chaine des valeurs ». 

Les propositions présentées par la CGT 

 

Mobiliser l’expertise transverse du Groupe afin d’explorer le portefeuille technologique et les compétences en capacité de contribuer à la constitution d’une activité « industrie médicale » comme axe de croissance interne pour Thales. Les collaborations avec la recherche dans le domaine des technologies émergentes de la santé renforceraient la légitimité du Groupe en tant que bénéficiaire du Crédit Impôt Recherche.

Déployer les potentialités de l’accord d’Anticipation en articulant la politique territoriale du Groupe. Mener une action prospective visant à fédérer des initiatives de PME ou TPI inscrites dans diverses niches d’activités répondant aux besoins d’équipements et de réseaux de la santé publique en France. La Commission Centrale Anticipation, organe paritaire, pourrait être le maître d’œuvre de cette démarche exploratoire, le GERIS* pourrait en être le porteur effectif du fait de sa maîtrise des relations avec les PME et les territoires et des relations qu’il entretient avec les organismes publics et syndicats professionnels.

* Cabinet Filiale à 100% Thales spécialisé dans le développement économique local. Il est un trait d’union entre les PME et les Grands Groupes sur les territoires. 

 

Pour Marko Erman, qui connaît bien le domaine de l’imagerie, « nos technologies sont potentiellement intéressantes pour investir le médical, mais la première préoccupation aujourd’hui, c’est de préparer les technologies de demain dans les 5 domaines verticaux où Thales est déjà présent. Les technologies Thales sont tellement riches qu’elles pourraient effectivement investir d’autres secteurs (smart grids, mobility & smart cities, …) et la direction se pose régulièrement la question en termes de coût et de possible rapport. Néanmoins, Thales peut aussi avoir une politique de « fonction ajoutée » et aller vers des sous-systèmes et dans ce cas, le groupe se tourne vers les ministères pour décrocher des financements aidant à construire les offres et développer les études.»

L’engagement de Jean-Bernard Lévy à défendre l’emploi à Trixell nous est confirmé : il faut impérativement démarrer la future génération de matériel pour conserver notre part de marché avec des technologies innovantes, en particulier les nouveaux émetteurs et détecteurs de RX, la 3D…

La direction s’attendait d’ailleurs à des propositions concrètes de nouveaux dispositifs matériels ! Alors : vous avez conçu des projets qui n’ont pas été poussés car non reconnus dans le cœur de métier ? Vous avez développé des composants ou des traitements logiciels susceptibles de s’appliquer aux techniques de l’imagerie médicale ? Faites les connaître !

Mais pour aller vers d’autres activités médicales, nos directeurs constatent que Thales n’ayant pas de commerçant dédié à ce secteur aurait des difficultés à s’implanter sur le marché. Ils nous indiquent également que le traitement d’images dans le médical est différent de l’approche Thales pour la défense et la sécurité (pas de compression pour garder la meilleure résolution). Cependant, y aurait-il une solution « Cloud pour l’hôpital » avec Teopad ? Mais il reste à trouver quel mécanisme de financement permettrait à Thales « d’amorcer la pompe » pour démarrer les études ?

Hervé Multon propose d’interroger SIX (Systèmes d’Information et de Communication Sécurisés) qui a les moyens de traiter la sécurisation des données (exemple des impôts et du centre Balard). Certains services sont-ils déjà un peu sur le marché par le biais de projets ? Thales est-il pertinent pour maîtriser le « concept opérationnel » ? Il faudrait aussi analyser le coût que cela représenterait…

Un nouveau rendez-vous nous est promis dans 3 mois pour faire le point de cette analyse. En attendant, n’hésitez pas à donner votre avis, à proposer des projets allant dans ce sens. 

Nos commentaires : Ambition CGT 2014 

 

La CGT apprécie la décision de nos interlocuteurs de mobiliser la GBU SIX pour mener une pré-étude portant sur l’état de nos compétences et la faisabilité d’un engagement sur certains domaines de cette filière. Aborder le médical à travers les réseaux sécurisés d’imagerie serait un point positif dans la diversification mais nous souhaiterions aller plus loin. Nous pensons que d’autres sources sont à mobiliser, pour adapter les capacités technologiques du groupe à l’exploration de nouveaux champs, via un concours à l’innovation par exemple, comme celui qui fit ses preuves entre 1987 et 1996.

Ce projet pourrait aussi bien transformer la mise en œuvre de notre accord d’antici- pation, actuellement trop limité au traitement des situations de GAE, plus ou moins justifiées ! Tout doit être mis en œuvre pour que nos savoirs et savoir-faire donnent lieu à des essaimages en interne ou en externe. Il serait “criminel”, au regard de la situation de l’emploi, de ne pas exploiter toutes pistes potentiellement créatrices de nouveaux emplois.

En particulier, sur une autre action présentée à nos interlocuteurs, nous avons été écoutés mais pas vraiment entendus : celle de mener une action prospective visant à structurer, à terme, le réseau de PME du domaine de l’imagerie médicale. Le GERIS, outil du groupe, pourrait permettre d’identifier les attentes de ces entreprises mais également, d’envisager des essaimages et des coopérations à travers l’activation d’actions « Pass Compétence » et contribuer ainsi au maintien et à la création d’emplois. Ces actions pourraient être relayées par les pôles de compétitivité dans lesquels Thales est impliqué, comme Systematic, dont la thèmatique TIC et Santé est au cœur du sujet.

Construisons notre avenir !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email reste confidentielle. Merci d’entrer votre nom, email et votre commentaire.