En effet le Ministère de l’Economie a engagé dans le cadre de la «Nouvelle France Industrielle» avec  le Conseil Stratégique de Filière des Industries de Santé, une large opération de structuration et de développement des technologies de la santé  (dispositifs médicaux, données de santé, médecine du futur). Cette stratégie « doit permettre de construire la carte de France productive des années 2020, au service d’une politique industrielle ambitieuse et rénovée. »

Lors de la rencontre, la CGT a porté l’idée, défendue depuis 2012, que Thales pourrait être un élément fédérateur dans le secteur médical industriel. En effet Thales dispose de nombreux atouts pour jouer ce rôle. Le groupe possède des capacités de financement importantes, des salariés qualifiés et innovateurs, des sociétés leaders sur le marché de l’imagerie ainsi que des technologies développées pour le militaire et la sécurité applicables à la révolution numérique qui se prépare dans le domaine du médical.

Le ministère de l’économie s’est engagé à questionner le Conseil d’Administration de Thales sur son positionnement dans le domaine du médical et à intégrer Thales dans le CSF santé. Le ministère a proposé une nouvelle rencontre à l’issue de ses échanges avec la direction du groupe.

A suivre…

Commentaires fermés.