Bulletin

Edito n°6

L’industrie de la santé, un des axes retenus dans les 34 projets industriels présentés par le gouvernement en 2013, représente un réel potentiel pour l’avenir de l’industrie française. C’est ainsi que sur la base du programme du Comité Stratégique de Filière (CSF) des technologies de la santé, la CGT Thales est intervenue auprès de la direction du groupe pour réintroduire ces activités  dans une stratégie de diversification civile.

Le groupe de travail “Imagerie Médicale” a mis ces derniers mois à profit pour élargir sa réflexion à l’ensemble des technologies concernées et a entrepris d’étudier le plan industriel de la filière Dispositifs médicaux et nouveaux équipements de santé, élaboré par le gouvernement en 2014.

Nous avons également élargi notre réflexion au-delà de Thales, rencontré les fédérations et syndicats CGT impliqués par la filière technique, à savoir, les fédérations de la métallurgie (électronique, robotique), de la chimie (Sanofi), de la recherche (CNRS, Inserm),  de l’énergie (CEA) mais aussi les fédérations des principaux intéressés,  santé et organismes sociaux et des organisations mutualistes.

Des tables rondes ont également réuni des chercheurs et experts (économistes, sociologues et directeurs d’hôpitaux).

Ce nouveau bulletin a donc pour objet de rendre compte de tout ce travail et en particulier de vous livrer l’analyse que nous faisons de la feuille de route du gouvernement. Votre avis nous intéresse !

La CGT Thales

Dispositifs et technologies de santé : une feuille de route pour un plan industriel

Nous vous présentons ici un bref résumé d’un document élaboré en 2014 par le Comité Stratégique de la Filière “Dispositifs médicaux et technologies de la santé”.

Ces travaux se sont inscrits dans le cadre des 34 projets retenus en 2013 pour le Plan Industriel d’Avenir et sur la base du rapport  du Conseil Stratégique des Industries de Santé “Mesures stratégiques pour une industrie responsable, innovante et compétitive contribuant au progrès thérapeutique, à la sécurité sanitaire, à l’économie nationale et à l’emploi en France”.

Lire l'article

Un grand programme français des technologies de la santé

A l’issue d’une réflexion menée par quelques acteurs économiques, des chercheurs, des syndicalistes, d’autres pistes émergent pour un grand programme français des technologies de la santé. Elles poursuivent un double objectif, ambitieux mais plutôt à contre-courant des choix effectués ces dernières années : créer un centre national dédié aux technologies de la santé (il pourrait se décliner sur deux ou trois centres régionaux) et, à long terme, favoriser l’émergence d’un grand groupe leader français sur ce domaine.

Lire l'article

Notre solution rejoint les propositions du Collectif Confédéral Recherche UGICT-CGT 

— ESR/Monde Économique, juin 2013

Transformer les Pôles de Compétitivté actuels en véritables Pôles de Coopération et de Développement territorial au service du fonctionnement de l’interface recherche- industrie !
Le principal objectif de ces pôles de coopération et de développement territorial serait de permettre aux PME-PMI-ETI, qui disposent de peu de moyens (financements, capacités, temps…) à consacrer à la recherche de moyen et long terme, d’accéder aux fruits de ce type de recherche et aux compétences nécessaires. Il s’agirait d’y développer une activité de recherche collaborative, en régions, entre le monde économique, l’Enseignement Supérieur et la Recherche, les centres techniques industriels, dans le cadre d’une gouvernance équilibrée, qui offrirait une place significative aux PME-PMI-ETI et aux représentants des salariés.

Lire l'article

On y était

Le 16 janvier 2015

Conférence à l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale : “Entre civil et militaire, le développement de THALES” par Hervé MULTON, Directeur Général Adjoint de THALES, Directeur Stratégie, Recherche et Technologie.

Extrait — N’importe quel analyste financier vous dirait que Thales est trop diversifié, et qu’il faut donc vendre une, deux, voire trois activités pour retrouver de la cohérence. C’est faux, la cohérence du groupe est dans le “transverse” à travers ses domaines multiples, il ne faut rien céder. One team, One Thales !

 

Le 29 janvier 2015

Journée de Palaiseau : “Healthcare and Medical activities in Thales, status and potential”.

Nous nous félicitons de l’organisation de cette journée. Elle fait suite à une demande de la CGT faite lors de sa rencontre avec H. Multon et  M. Erman en septembre 2014 (voir Bulletin Imagerie d’avenir n°5 – Innovation)… Nous reviendrons sur cette journée et les potentialités dans Thales dans notre prochain bulletin.

Le médical est désormais un axe stratégique de Thales

C’est une victoire que la CGT a obtenue avec l’introduction du médical comme axe de diversification des activités de Thales (voir notre déclaration de juillet). Sans conteste, nous avons marqué des points. D’une menace de disparition pure et simple de l’activité Imagerie à Moirans (Isère) il y a deux ans, nous sommes parvenus à discuter avec la direction stratégique du groupe d’un programme de développement du secteur médical. L’originalité de la démarche et le travail persévérant, inscrit dans la durée, ont fait la différence.

Lire l'article

Développement : De la coupe aux lèvres

Mettre en oeuvre les propositions de la direction et les élargir

 

L’annonce que « Thales va monter dans l’échelle des valeurs pour les produits Trixell » est une très bonne nouvelle. Nous venons de franchir un grand pas, mais ce changement de cap nous fixe de nouveaux défis.  Sur quoi et comment Thales va-t-il se déployer ? Quelles sont les perspectives d’emplois et leur localisation ? Quels objectifs allons-nous assigner aux technologies ?  Une réponse adaptée aux besoins des citoyens ou au contraire un pas de plus dans la marchandisation de la santé, ce qui est le plus rentable à court terme ?

Lire l'article

Développement du medical : Tous concernés

Au-delà du maintien et de la création d’emplois, l’action menée par la CGT depuis 2 ans pour réintroduire Thales dans le secteur médical nous concerne tous aussi en tant que citoyens. Les objectifs des grands groupes qui dominent le marché (General Electric, Siemens, Philips, Toshiba) sont incompatibles avec la nécessité d’assurer l’égalité d’accès à des soins de qualité et de maîtriser les coûts associés. Il faut sortir de la dépendance aux matériels étrangers et à leurs conceptions, dont l’éventail des fonctions n’est pas toujours utile mais rend l’ensemble très onéreux.

Lire l'article

Innovation : l’action envers les PME et les TPE

Une des caractéristiques du secteur de l’imagerie médicale est l’absence d’équipementier français de dimension mondiale malgré une position d’excellence dans la recherche. La filière compte 250 entreprises dont 90% de TPE (très petites entreprises) et PME plus quelques ETI (entreprises de taille intermédiaire) très innovantes mais l’ensemble ne capte que 10% du chiffre d’affaires réalisé en France chaque année.  Les grands groupes en général, et Thales en particulier, pourraient aider ces petites entreprises à pérenniser et développer leurs activités et donc à la création d’emplois.

Lire l'article

Thales : une diversification obligée

La situation de la pyramide des âges dans le groupe Thales et les enjeux de mutation technologique (continuum Matériel / Logiciel, dématérialisation, Sécurisation Espace Cyber, Protection des données personnelles, Nouveaux Services, …) nous amène, via la signature d’accords de GPEC (Gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences) offensifs, à travailler la question des compétences nécessaires pour une nouvelle stratégie de diversification des produits du groupe.

Lire l'article

1 2 3 4 5  Revenir en début de page